pornolar gay porno
30 Mar, 2017
mercredi, 04 février 2015 19:31

Fanm Nan Fwontyè, Fanm Toupatou: Eclairage sur la violence exercée sur les Immigrantes d’origine haitienne, celles en transit migratoire et sur les déplacées internes le long de la frontière Dominicano-Haitienne Spécial

Des femmes commerçantes haïtiennes à la frontière haïtiano-dominicaine Des femmes commerçantes haïtiennes à la frontière haïtiano-dominicaine Photo: OBMICA

Auteurs: Allison J. Petrozziello et Bridget Wooding

 

Les jeunes filles et femmes Haitiennes font face à de multiples formes de violence le long de la frontière Dominicano-Haitienne, qu’il s’agisse d’immigrantes, de commerçantes trans-frontalières, ou de déplacées internes suite au tremblement de terre ayant secoué Haiti en janvier 2010. Les média internationaux se sont penchés sur la violence sexuelle exercée contre les femmes au sein des camps de personnes déplacées établis à travers Haiti, occultant ainsi sans le vouloir l’attention du grand public quant à d’autres problèmes tout aussi graves, tels la situation des femmes et jeunes filles cherchant à traverser la frontière pour entrer sur le territoire de la République Dominicaine.

Cette étude qualitative met la voix des survivantes elles-mêmes au coeur de son analyse, afin de projeter un éclairage sur les typologies de la violence qui les affectent, ainsi que sur leurs agresseurs, la réponse institutionnelle, et les défaillances existantes dans la protection et les services qui leur sont offerts. En plus des graves problèmes de violence domestique qu’elles doivent confronter, les immigrantes Haitiennes racontent ainsi leurs expériences d’harcèlement sexuel et d’abus divers subis aux postes de passages frontaliers officiels; les risques de viols et d’assassinats qui les menacent le long des points de passages informels; les abus encontrés au sein des marchés transfrontaliers et dans les résidences privées où elles travaillent; les rapatriements forcés mis en oeuvre par les autorités Dominicaines en dehors de toutes les procédures établies; et le trafic humain et la prostitution forcée des jeunes filles et femmes.

Les auteurs offrent une série de recommandations aux deux gouvernements, aux autorités locales, à la société civile, aux organisations internationales, et aux immigrantes elles-mêmes, dans le but de contribuer à mettre fin à la violence subie par les fanm nan fwontyè, fanm toupatou (femmes sur la frontière, femmes partout) en République Dominicaine.

Veuillez cliquer sur le lien ci-dessous pour télécharger l'ouvrage :

http://obmica.org/images/Publicaciones/Libros/Petrozziello%20Wooding%202014%20Fanm%20nan%20fwontye%20FRANCES.pdf

 

Référence: Petrozziello, A. et Wooding, B. 2014. Fanm Nan Fwontyè, Fanm Toupatou: Eclairage sur la violence exercée sur les Immigrantes d’origine haitienne, celles en transit migratoire et sur les déplacées internes le long de la frontière Dominicano-Haitienne. Colectiva Mujer y Salud, Mujeres del Mundo, et Observatoire sur la migration et la Caraïbe (OBMICA). Editora Búho: Santo Domingo, République Dominicaine. 

 

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le mercredi, 04 février 2015 19:47

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli